Amin Maalouf, prix Prince des Asturies 2010

L’écrivain franco-libanais Amin Maalouf, 61 ans, a été récompensé mercredi par le prix Prince des Asturies 2010 pour les lettres, a annoncé le jury de cette prestigieuse récompense espagnole.«Son oeuvre, traduite dans plus de 20 langues, fait (de Maalouf) un des écrivains contemporains ayant célébré avec le plus de profondeur la culture méditerranéenne comme un espace symbolique de coexistence et de tolérance», a indiqué le jury dans un communiqué.«C’est pour moi un grand honneur et une grande joie que de recevoir le prix Prince des Asturies», a déclaré le lauréat, selon un communiqué diffusé par le service de presse de la fondation Prince des Asturies.«L’Espagne a toujours été présente dans mon oeuvre. Non seulement parce que c’est la patrie du héros de mon premier roman, Léon l’Africain, mais aussi et surtout parce que cette terre a été un lieu de rencontre emblématique, durant des siècles, entre les grandes religions de la Méditerranée», a souligné l’écrivain.Maalouf succède pour ce prix à l’écrivain albanais Ismail Kadaré, récompensé en 2009.Né à Beyrouth en 1949, Amin Maalouf qui vit à Paris depuis 1976, a reçu en 1993 le prix Goncourt pour son roman Le Rocher de Tanios. Il est aussi l’auteur de Samarcande et d’un essai sur Les croisades vues par les Arabes, entre autres ouvrages.La fondation Prince des Asturies décerne chaque année huit prix parmi les plus prestigieux d’Espagne: communication et humanités, recherche scientifique et technique, sciences sociales, arts, lettres, coopération internationale, concorde et sports, dotés chacun de 50 000 euros. Ces récompenses sont décernées officiellement en octobre à Oviedo.

« JE L’AIMAIS » Anna Gavalda .Opinion de Celso Roces

Chloé, une femme avec deux jeunes filles, s’est séparée de son mari, Adrien, parce qu’il est parti de chez eux avec son amante. Pour lui réconforter dans ces difficiles moments, son beau-père, Pierre, part avec elle et ses petites-filles vers sa maison de campagne pour passer un week-end. La relation initiale entre les deux est très distante et il y a beaucoup de tension, mais la solitude et l’admiration que Pierre sent pour la force de Chloé font naître les confidences entre eux. La dernière soirée, avec la complicité du feu de la cheminée et d’une bouteille de liqueur, Pierre raconte à Chloé sa vie secrète pendant plusieurs années et la raison de la séparation dans la relation avec sa famille.

Opinion: Ce livre est un petit roman intimiste, qui nous parle des sentiments et des secrets, de la réalité et de l’apparence, et surtout, des victimes. D’abord, ce livre ne m’a pas beaucoup plu (en plus, il a un vocabulaire un peu difficile pour moi), mais, après l’avoir lu on peut réfléchir sur notre réalité et comme chaque personne affronte les mensonges de la vie selon son propre intérêt. Un roman à lire une deuxième fois.(Note: L’année dernière on a tourné le film basé sur ce roman intitulé de la même façon)  

La France d’Albert Camus (Daniel García Pérez)

 Albert Camus arrive en France au début de l’année 1940. Quelques mois plus tard la France est humiliée dans le champ de bataille occupée par l’Allemagne nazie. Camus devient membre de la Résistence contre l’envahisseur et prend la direction du quotidien clandestin “Combat”. Après la guerre le mouvement por une Europe fédérale commence à pousser, avec Camus comme un de ses partisans. C’était la naissance de l’Union Européenne. Le dernier grand événement pendant la vie de Camus est la guerre d’Algerie. Il est pour une Algerie française, et pour la paix bien sûr. Cependant l’Algerie obtient son indépendence après beaucoup de sang versé, mais Camus était déjà mort: il  meurt dans un accident de voiture en 1960.

“Le garçon en pyjama rayé” de John Boyne,2006. Opinion de José Alfonso Rivas

  Allemagne, 1943. Bruno est un berlinois, âgé de 9 ans, qui nous raconte sa vie pendant un peu plus d’une année. Il ne sait pas qu’il y a une guerre, que l’horreur a lieu autour de lui.Alors que son père est nommé commandant du camp d’extermination {d’Auschwitz / de « Hoche-Vite »}, toute sa famille déménage pour aller y vivre.Bruno est un jeune homme sage qui devient ami d’un garçon juif, du même âge et aussi gentil que lui. Mais chacun habite d’un côté du grillage.Il nous décrit ce qu’il y voit, ce qu’il ne comprend pas et ce qu’il n’ aime pas non plus. 

C’est un livre facile à lire, pas long, et  jamais ennuyeux. C’est un roman qui ne laisse pas indifférent.

“L’Étranger” d’Albert Camus. Opinion de MªTeresa Gutiérrez

L’Étranger est un roman d’Albert Camus. Le livre appartient au “cycle de l’absurde”. Ce cycle comprend l’essai philosophique intitulé Le Myte de Sisyphe et les deux pièces de théâtre Caligula et Le Malentendu.

Mersault, le protagoniste, est un simple citoyen qui commet un crime et il est arrêté. Mais il n’est pas seulement jugé par assassinat.
On l’accuse d’être un assassin et on le repousse parce qu’il est différent.

Il ne réagit pas et il semble qu’il est indifférent: Mersault ne pleure pas pendant l’enterrement de sa mere.  Sa vie, sa liberté ne semblent pas être important  pour lui.Il nage à contre-courant.Finalement, il est jugé et condamné à la guillotine.
À  mon avis, le sujet est très intéressant. J’ai bien aimé le livre. Camus réfléchit sur la société qui condamne tout ce qui se montre différent. 

´”L’Étranger” de Albert Camus opinion de Cristina Vázquez

Mersault, un employé de bureau, commet un crime absurde sans motif.
Pendant le jugement, il est accusé d’être un homme insensible parce qu’il n’avait pas pleuré pendant le enterrement de sa mère.
En effet, rien ne semble  avoir assez d’importance pour lui: ni la mort de sa mère, ni l’amour, ni la liberté… Alors, il n’est pas seulement jugé par assassinat  mais on juge aussi son indifférence et  sa vie dépourvue de sens et d’avenir; et il est condamné à la guillotine.
 
J’ai bien aimé le livre puisqu’il est une très bonne -et dure- réflexion sur la condition humaine, sur le manque de valeurs de l’homme, qui ne semble pas améliorer de nos jours.
 

“DEUX ANS DE VACANCES” de Jules Verne. Opinion de Rosa Menéndez (2º Nivel Básico)

               La collection de de “La Pomme verte”, éditée par Vicens Vives, offre aux étudiants de français du niveau débutant une adaptation du roman  d´aventures Deux Ans de Vacances, écrit par le  très célèbre Jules Verne en 1888. C’est l´histoire d’une croisière qui devient un naufrage: un groupe d’adolescents doit lutter courageusement pour survivre sur une île déserte de L’Océan Pacifique, très loin de la France, où l’histoire a lieu.                      

Voilà l’intrigue: il y a non seulement des tempêtes violentes et des paysages exotiques mais aussi il  y a d’autres naufragés….  Les bons voisins: une belle dame américaine et un officier vraiment intelligent; mais il ne faut pas oublier les méchants: des bandits dangereux.. Pour quitter l’île,  il n’y a que les restes d’une vieille goélette “Le Sloughi” et l’habilité de ses jeunes protagonistes…         

             Bonne lecture! 

“LA SYMPHONIE PASTORAL” de André Gide. Opinion de Carmen Gonzalbes (1º Nivel Intermedio)

Un pasteur, qui est marié avec une femme qui s´appelle Amelie et a cinq enfants, écrit un journal racontant l´histoire d´une jeune fille aveugle, Gertrude, qu´il emmène chez lui pour lui offir une éducation basée sur une interprétation personnelle de l´Evangile. Le pasteur et la jeune fille tombent amoureux. Le fils du pasteur, Jacques, aime aussi  Gertrude. Le docteur Roux opère les yeux de Gertrude, mais quand elle retrouve la vue,elle ne supporte pas la réalité et elle se suicide.
Le titre du livre vient d´un concert que le pasteur et Gertrude ont écouté dans une salle de concerts: “La symphonie pastoral” de Beethoven.

A mon avis, dans ce roman nous pouvons conclure que la vie et plus belle quand on l´imagine ou on la rêve que quand on est en train de la vivre en réalité.

“L’ÉTRANGER” de Albert Camus. Opinion de Alicia López (1º NIVEL INTERMEDIO)

“L’étranger” d’ Albert Camus Meursault, le protagoniste, reçoit un télégramme qui lui dit que sa mère vient de mourir. Il assiste aux funérailles sans prendre l’attitude d’un fils endeuillé. Le lendemain, il rencontre Marie, il se baigne avec elle et ils  couchent ensemble. Plus tard, tandis que Mersault et deux amis se promènent sur la plage, ils  rencontrent  des Arabes qui ont un compte à regler avec Raymond et il y a une lutte. Puis Meursault retourne tout seul sur la plage et il rencontre l’un des Arabes qui sort un couteau; Meursault, qui a sur lui un revolver, tire et tue l’Arabe. Dans la seconde moitié du roman, Meursault est en prison, il est jugé et condamné à la guillotine.À mon avis, le roman décrit l’absurde : non seulement un homme est condamné à la guillotine par une série de hasards sans perdre le calme mais aussi il y a une absence de sentiments de la part du narrateur.   

Au début cette histoire ne me plaisait pas beaucoup mais à la fin j’ai bien aimé le livre.            

“Un billet pour le commissaire”. Opinion de Gustavo Álvarez (2ºNivel Básico)

- Résumé:
Le commissaire Grasset, c’est un policier à la retraite. Sa vie est très calme. Il passe ses jours sans sursauts: il lit des journaux, il fait de la pêche, … Mais un jour, quand il était en train d’acheter des journaux, il a reçu un billet avec des chiffres. C’était un numéro de téléphone. Le commissaire a commencé à enquêter mais pendant l’enquête un mort est apparu sur scène. Tout à coup, ce mort est le début d’une autre enquête avec beaucoup de surprises.

- Opinion:
Ce livre est très amusant. Il y a beaucoup de mots et d’expressions qui ne sont pas faciles mais l’histoire est facile à suivre

. Alojado en Educastur Blog.
RSS | RSS des commentaires
Powered by WordPress. Serpentine Theme by Educastur. Uses portions of code from Kubrick and Mandigo themes.