FICX 54

10 01 2017

Le 22 novembre 2016, nous sommes allés voir VINCENT, un film franco-belge avec Spencer Bogaert comme acteur principal. Nous avons tous beaucoup aimé!!!!

Web: http://www.betacinema.com/vincentandtheendoftheworld
Dirección
: Christophe Van Rompaey
País: Francia, Bélgica
Año: 2016
Duración: 121 min.
Idioma: Francés, flamenco
Edad: A partir de 13 años
Versión original con subtítulos en castellano.

Martes 22 / 9:30 h. / Teatro de la Laboral 

Confirmado encuentro con el actor protagonista


Miércoles 23 / 11:30 h. / Teatro de la Laboral

Confirmado encuentro con el actor protagonista


Vincent tiene 17 años, se siente absolutamente incomprendido por su disfuncional familia y está totalmente convencido de que el mundo entero se dirige a la catástrofe ecológica, por lo que ha decidido poner fin a su corta vida… Otra vez. Pero no cuenta con su tía Nicole, recién llegada de París, que decide llevárselo consigo a la ciudad de la luz, a pesar de la oposición de la propia madre de Vincent y el disgusto de su antipática hermana. Comenzará así un incómodo viaje, lleno de peleas y discusiones, de risas y lágrimas, durante el cual Vincent y Nicole no solo se verán obligados a convivir y aguantarse, sino también a cambiar su forma de pensar y ver la vida.
¿De qué nos habla esta película?
Del sentimiento de incomprensión adolescente. De los problemas familiares y la necesidad de luchar por superarlos. De compartir buenos y malos momentos, aprender de quienes nos rodean y tener esperanza en la vida.

http://www.betacinema.com/vincentandtheendoftheworld

http://www.betacinema.com/vincentandtheendoftheworld http://www.betacinema.com/vincentandtheendoftheworld



53 FESTIVAL DE CINE DE GIJÓN

17 11 2015

  Cette année nous irons voir le film “A 14 ans” de Hélène Zimmer.


GUIDE DIDACTIQUE



BABY BALLOON

30 10 2014

EN 3º, 4º ESO ET BACHILLERATO NOUS ALLONS AU FESTIVAL INTERNACIONAL DE CINE DE GIJÓN LE 24 NOVEMBRE POUR Y VOIR BABY BALLOON.

VOICI LA BANDE ANNONCE DU FILM:

PLUS D’INFOS SUR LE FILM:



52 FESTIVAL INTERNACIONAL DE CINE DE GIJÓN

16 10 2014

CLIQUEZ ICI POUR ACCÉDER À LA  PROGRAMMATION DE LA SECTION DES “ENFANTS TERRIBLES”.



ARTICLES SUR LA CITÉ ROSE

5 12 2013

Après être allés voir le film “La Cité rose” au Festival International de Cinéma de Gijón, des élèves ont écrit une critique du film que tous ont beaucoup aimé !

LA CITÉ ROSE

 À mon avis, ce film est un très bon film.

Il est très amusant pour less spectateurs. Et il reflète bien la vie dans le ghetto qui est très compliquée, particulièrement pour les jeunes qui font des choses qu’ils ne devraient pas faire.

J’ai aimé la reencontre avec le réalisateur.

 En résumé, je recommande ce film à Tous les publics.

 Alejandro.

LA CITÉ ROSE

Je vais parler d’un film que nous avons vu la semaine dernière. Il s’appelle La Cité rose.

Je pense que c’est un très bon film.

Le personaje principal est Mitraillette. C’est un Jeune garçon qui habite  Dans la banlieue parisiense.

A la cité rose, il y a beaucoup de personnes qui vendent de la drogue. Le cousin de Mitraillette a decide de travailler pour les vendeurs. Un jour, Isma parle avec les vendeurs pour obtener de la drogue parce qu’ils n’en ont plus, mais ils tombent dans un piège et d’autres trafficants enlèvent Mitraillette. Quand son cousin Djibril va le sauver, Mitraillette reçoit une balle mais il ne meurt pas sur le coup.

Je pense que le réalisateur a vraiment fait un bon film. Il nous montre les dificultés de la vie pour les enfants et les personnes qui habitent en banlieue. La partie du film que j’aime le plus est quand Mitraillette peut finalement parler avec la fille qu’il aime. J’adore aussi quand il va à Roland Garros avec son copain pour rencontrer Océane qu’elle peut les voir à l’interview de Rafa Nadal. Et j’aime finalement la phrase que Mitraillette dit quand il entre dans l’ambulance à la fin du film.

  Álvaro.

LA CITÉ ROSE

 Dans le film, La Cité rose, on peut voir la vie dnas une banlieue très dangereuse à Paris. Dans cette banlieue habitent entre autres autres deux famillas avec Quatre enfants: une sitie fillle, un garçon qui s’appellle MItrailette, un Jeune de  16 ans, Isma, et l’aîné, Djibril, qui habite maintenant à Paris et quoi va à l’université. Le père de Mitraillette a disparu et sa mère est seule.

Isma a des peroblèmes et à paritr de là, toute la fiamille va avoir des problèmes.

J’aime beaucoup ce film parce qu’il reflète une réalité que nous ne connaissons pas car, où nous habitons, il n’y a pas ces problèmes.

Le rôle du grand frère (Djibril), c’est un rôle que j’ai aimé parce qu’il représente un rôle de père.

J’ai aussi aimé le moment où les enfants étaient à l’école car on voyait qu’ils étaient de nombreux pays.

En général, je pense que nous avons tous aimé le film. C’est un film avec beaucoup d’action et je me suis beaucoup amusée. La bande sonore était belle, les chansons allaient très bien avec le film.

Mar.



“CARMEN” DE BIZET:L’AMOUR EST ENFANT DE BOHÊME

27 11 2013

PETITE ALLUSION DE LA CITÉ ROSE À LA CÉLÈBRE OEUVRE DE BIZET!!!!



FICXixón 51

10 11 2013

Du 15 au 23  novembre aura lieu la 51º édition du “Festival internacional de Gijón“.

Comme chaque année - c’est maintenant une tradition! - nous irons voir un des films de la section des “Enfants terribles“, la section scolaire.

Mardi 19 novembre, nous irons donc voir La Cité Rose. Après le film, nous assisterons à un colloque avec le réalisateur du film. Quelle privilège!

Cliquez ICI pour voir la fiche du film!

Regardez la Bande annonce!



FESTIVAL DE CINE DE GIJÓN

6 12 2012

Après être allés voir “Le fils de l’autre” au Festival Internacional de Cine de Gijón”, les élèves de 2º Bachillerato font un bilan en écrivant une série d’articles sur le film.

Il faut dire que nous avons tous aimé ce film!

PREMIÈRE CRITIQUE ÉCRITE PAR NURIA.

LE FILS DE L’AUTRE.

En se préparant pour s’unir à l’armée israélienne, Joseph découvre qu’il n’est pas le fils biologique de ses parents. Il a été échangé avec Yacine accidentellement le jour de sa naissance pendant les bombardements. Mais la chose la plus importante est que Yacine est palestinien, et qu’il y a un conflit entre palestiniens et israéliens. Cette découverte bouleverse le monde de Joseph et Yacine. Ils doivent découvrir qui ils sont en réalité; c’est un conflit d’indentité. Ils découvrent qu’ils ne sont pas qui ils pensaient, ils doivent chercher leur identité, et pendant qu’ils le font, ils apprennent une autre façon de vivre.
Le film est trop cool! Il est fantastique, je l’ai adoré! Le conflit d’identité est très bien travaillé dans le film, et les acteurs sont sublimes. Leur réactions sont impressionnantes, on peut voir comment ils essayent d’affronter tout ce qui est en train de leur arriver.
Pendant le film, on attend aussi que quelque chose de mauvais  se passe: la musique, les dialogues, certaines scènes, tout  nous incite à le penser. Mais rien de mal n’arrive. Le réalisateur a réussi à provoquer la tension dans le publique; c’est fantastique comment il l’a fait.

DEUXIÈME CRITIQUE ÉCRITE PAR ALBERTO.

LE FILS DE L’AUTRE.

Le fils de l’autre est un film franco-israélien. Dans la guerre israélo-palestinienne, pendant un conflit, un bébé israélien et un autre palestinien ont été changés à l’hôpital, Joseph et Yacine. Quelques années plus tard, quand Joseph veut s’enrôler dans l’armée israélienne, il découvre que ses parents ne sont pas biologiques, et qu’il est le fils de l’ennemi. À ce moment-là, il souffre un grave conflit d’identité. Certains personnages réagissent bien aux nouvelles, mais d’autres pas tellement. Une scène vraiment remarquable est celle où les deux parents se rencontrent la première fois et où une vraie tension est palpable dans l’air.
J’ai adoré le film, parce qu’il montre très bien le conflit et la guerre entre les arabes et les juifs. Il est trop cool !! J’ai adoré aussi les scénarios et les acteurs et actrices, particulièrement la mère de Joseph (Orith), qui est interprété par Emmanuelle Devos.

TROISIÈME CRIQUE ÉCRITE PAR MARTA.

Quand Joseph s’apprête à aller l’armée israélienne pour effectuer son service militaire, il découvre qu’il n’est pas le fils biologique de ses parents parce qu’il a un autre groupe sanguin et qu’il a été échangé à la naissance avec un autre garçon, appelé Yacine qui est d’une famille palestinienne. Les deux familles sont dégoûtées par la nouvelle mais ils décident de se rencontrer et d’être ensemble,  en respectant leurs identités respectives, leurs coutumes…
J’ai beaucoup aimé le film. L’argument, le thème, la musique, les personnages… C’est fantastique. J’ai trouvé que c’est un film d’une grande sensibilité pour faire face à ce problème. Je le recommande à tout le monde.

QUATRIÈME CRITIQUE ÇECRITE PAR LEIRE.

Alors qu’il s’apprête à intégrer l’armée israèlienne Joseph découvre qu’il n’est pas le fils biologique de ses parents. Il a été échangé à la naissance avec Yacine, l’enfant d’une famille palestinienne.  Le problème le plus important auquel ils sont confrontés est  la religion.  A ce moment, ils doivent repenser qui ils sont et quelles sont leurs valeurs. Les vies de Joseph et Yacine ont changé, rien n’est plus comme avant et ils doivent choisir qui ils veulent être.
J’ai adoré le film, il est trop cool parce qu’il montre le conflit entre les Arabes et les Juifs, et aussi parce qu’il explique le processus suivi par les protagonistes pour faire face à leur nouvelle vie et les acteurs sont sublimes.

 CINQUIÈME CRITIQUE PAR EVA

Ce film de Lorraine Levy raconte l’histoire de Joseph et Yacinne. Pendant la guerre israélo-palestinienne, au cours d’un conflit, ces deux bébés, un israélien et l’autre palestinnien, ont été changés à l’hôpital maternel. Quand Joseph s’apprête à intégrer l’armée israélienne pour effectuer son service militaire, il découvre qu’il n’est pas le fils biologique de ses parents et qu’il a été changé à la naissance avec l’enfant d’une famille palestinienne de Cisjordanie, le peuple ennemi. Cet événement les oblige à reconsidérer leurs identités respectives, leurs valeurs et leurs convictions. Même si j’ai dû le voir deux fois (parce que je me suis endormi la première fois), j’ai vraiment aimé ce film parce qu’il parle de choses varies, pas comme ces fantasmes hollywoodiens. Je le recommande à vous tous!!!



FESTIVAL DE CINE DE GIJÓN

7 11 2012

Jeudi 22 novembre, nous irons à Gijón au FESTIVAL INTERNACIONAL DE CINE .

Cette année, dans la section scolaire des “ENFANTS TERRIBLES”, nous allons voir “LE FILS DE L’AUTRE” de Lorraine Levy.

Cliquez ICI POUR AVOIR PLUS D’INFORMATION!

Vous pouvez aussi voir la bande.annonce!



Section “Les enfants terribles” 2011

20 10 2011

Comme chaque année, nous irons au Festival Internacional de Cine de Gijón. Dans la section des “Enfants terribles“, nous verrons La Permission de minuit. Ce sera le vendredi 25 novembre à 9h30. Ensuite, nous aurons aussi droit à la rencontre avec la réalisatrice du film.



Festival Internacional de Cine de Gijón

28 11 2010

El jueves 25 de noviembre fuimos al Festival de cine de gijón para ver la película ”L’Esquive” del director Abdellatf Kechiche dentro de la sección  ”Enfants terribles” dedicada al público escolar y en el marco de un ciclo llamado “Europa, ¿Qué Europa?”

 

Voici l’affiche du film:

Et voici pour terminer un petit album souvenir de notre assistance au Festival!!!

Esta película necesita Flash Player 7